Vote de la Loi constitutionnelle de protection de la Nation

Seance du 12/02/2013: Ovation sur les bancs de gauche, hémicycle.

Après le drame du 13 novembre dernier qui a fait 130 morts et des centaines de blessés, nous avons tous pris l’engagement de mettre la sécurité des français au dessus des enjeux politiques.
Fidèle à mes convictions, j’ai donc voté POUR le projet de loi constitutionnelle de protection de la Nation qui inscrit dans notre Constitution l’état d’urgence et la déchéance de nationalité.
Partisan de la déchéance de nationalité, je considère qu’un individu qui s’attaque à ce que nous sommes en tant que français, aux valeurs que nous portons, ne peut pas conserver la nationalité d’un pays pour lequel il voue une haine absolue.
Une personne qui retourne les armes contre la France n’est pas digne d’être français.