Question écrite n° 5720 de M. Bernard Deflesselles

M. Bernard Deflesselles interroge M. le ministre d’État, ministre de l’intérieur, sur le versement d’aides sociales à des djihadistes français partis grossir les rangs de Daesh. Un grand quotidien national a révélé récemment que la brigade criminelle spécialisée dans les escroqueries et traquant les financements des organisations terroristes a découvert qu’environ 20 % des djihadistes français identifiés au sein de Daesh percevraient ou continueraient à percevoir des aides sociales. Ainsi, ce ne serait pas moins de deux millions d’euros, dont 500 000 euros qui seraient partis de France vers les zones de combats entre mi-2012 et mi-2017. Il souhaiterait savoir quelles sont les mesures qui ont été mises en place afin de stopper ces versements d’aides sociales. La France, marquée par une vague d’attentats meurtriers, ne peut tolérer que l’argent public bénéficient à ceux-là mêmes qui les commettent.