Bernard Deflesselles, porte-parole du groupe UMP

Mercredi 17 octobre, Bernard Deflesselles en tant que porte-parole du groupe UMP est intervenu en séance publique à l’occasion du débat parlementaire préalable au Conseil européen des 18 et 19 octobre.

L’occasion pour le député de souligner l’incohérence et la division du groupe parlementaire majoritaire (PS/ Les Verts/ Front de Gauche) sur la question européenne et l’affaiblissement constant du couple franco-allemand depuis le début de la présidence de Francois Hollande dont tous s’accordent à dire qu’il est le moteur de l’Union européenne.

Le prochain Conseil européen sera quasiment exclusivement économique puisqu’y seront évoqués, outre la mise en œuvre du pacte pour la croissance et l’emploi, le cadre financier intégré avec la mise en place d’un mécanisme de surveillance unique et la recapitalisation directe des banques.

Les conclusions du sommet devraient de nouveau insister sur la nécessaire légitimité démocratique et l’obligation de rendre des comptes dans un cadre budgétaire intégré.

Le groupe UMP se réjouit de savoir que le Président de la République se rendra à ce sommet avec l’acquis de la ratification par la France du Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de la zone euro !

Il se félicite d’avoir, dans notre immense majorité, adopté ce traité que le Président Nicolas Sarkozy avait longuement négocié et signé.

C’est en effet une excellente nouvelle pour nos partenaires européens qui voyaient avec une inquiétude certaine les débats et tergiversations de la nouvelle majorité.