A Aubagne pour Gazay et Deflesselles, « il n’y a pas de match »

Dans la circonscription plutôt sarkozyste, on s’attendait tellement pas à cette percée de François Fillon, que les élus qui le soutenaient sont rares. Le maire UDI de Gémenos, Roland Giberti, fait figure d’exception. « Il en fallait un c’est moi. Je sentais que les gens allaient voter pour lui. Moi j’y ai cru, j’ai senti qu’il ferait un grand homme d’Etat, un grand président. Il fallait un candidat pour redresser la France »…

lp21112016

 

Leave a Reply